31 mai 2007

3 Succès

Avril 2000. Dido est à New York et enchaîne les concerts autour de No Angel, qui rappelons-le, n'a été dans un premier temps disponible qu'aux États-Unis. Un jour, elle reçoit une lettre accompagnée d'un CD, celui d'Eminem bien évidemment et son titre Stan, pour lequel il a samplé Thank you. « Lorsque j'ai écouté le CD, je me suis sentie emportée, envolée. J'aimais déjà ce qu'il faisait, mais là il y avait quelque chose d'un peu différent, plus beau ». Cependant, il faut se garder d'attribuer le succès de l'enfant de Londres à ce seul coup de chance. Avant même la sortie de Stan, Dido, qui n'a pas ménagé ses efforts de scène sur le sol américain, avait déjà vendu 1 million d'albums, également grâce au choix de Here With Me en tant que générique de la célèbre série Roswell.
Paradoxalement, c'est peut-être au Royaume-Uni que « l'effet Eminem » a été le plus favorable : c'est bien souvent grâce à Stan que les Britanniques ont découvert l'artiste compositrice expatriée. Beaucoup ont accusé Dido de plagier le style de Sinead O'Connor ou Sarah McLachlan. Mais Dido, si elle se dit flattée d'être comparée à de telles artistes, explique bien autrement son succès : par la liberté de création, si rare, dans laquelle elle se trouvait étant donné que son style n'était a priori pas très à la mode.
Quand le vent a tourné, et qu'il a fallu songer à un second album, elle n'a pas eu besoin de demander cette liberté. « Va vers l'avant, plus loin, sans te soucier de faire comme la dernière fois » lui dit Arista. « Dis-nous simplement quand tu penses avoir fini ». Dido, elle, est aux anges : « Dans mon esprit, je serai toujours celle qui arrive de l'arrière, de l'inconnu, et il semble que cela me porte chance ». C'est ainsi que le 29 septembre 2003, Life for Rent est dans les bacs. Fortement empreint du style de No Angel, ce second opus n'a pas souffert du Syndrome du Difficile Deuxième Album. Si on y reconnaît immédiatement la voix cristalline et envoûtante de Dido, il est néanmoins plus travaillé musicalement, les arrangements se fondent, l'atmosphère est plus intimiste et chaleureuse. Les influences sont troublantes, depuis Ella Fitzgerald jusqu'aux rockers The Clash. Les titres sont sortis un à un en singles, "White Flag" le premier extrait contient une chanson inédite "Paris". Puis les singles s'enchainent, viendra ensuite le morceau "Life For Rent" (qui reprend justement le titre phare de l'album), "Don't Leave Home" (chanson que Dido a composé après avoir sorti No Angel mais avant que l'album gagne en succès ; ici le morceau recoit une instrumentation beaucoup plus riche et plus rapide que l'ancienne version que Dido chantait en bonus sur scène en 2001) et jusqu'au très estival "Sand in My Shoes" en août 2004, histoire de rappeler les souvenirs des vacances. Durant plus d'un an, elle va enchaîner les concerts, se découvrir des fans insoupçonnés au Japon, en Europe de l'Est, bref dans la quasi totalité du monde. Les prix pleuvent de toute part, les airs déferlent sur les radios du monde entier. White flag sera même le titre le plus diffusé sur les radios françaises en 2003 ! En février 2005 les chiffres des ventes d'albums tombent, Life for Rent s'est vendu (actuellement) à + de 8 millions d'exemplaires à travers le monde. Soit plus de 20 millions avec No Angel.

Source : Wikipédia http://fr.wikipedia.org

Posté par ORIGINAL78 à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 3 Succès

Nouveau commentaire